CHLA HAKADOCH

70% Complete
Objectif:
Date:

CHLA HAKADOCH

Objectif:
Date:
IMPORTANT AVANT DE LIRE LE CHLAH HAKADOCH
Cette magnifique supplication, pour la réussite spirituelle de nos enfants, au Maître du monde, révélé par le Rav Yechaya Halévy Horovitz, le Chlah Hakadosh,au XVIIe siècle, tiré de son livre Chné Lou’hote Habrite, peut-être lu tout au long de l’année, le moment le plus propice pour la réciter est la veille de Roch Hodesh Sivan. Le mois du don de la Torah, le mois où nous avons été nommés “enfants de l’Éternel, notre D.ieu”. Prière courte mais combien lourde de sens, par celle-ci nous nous habituons, à nous en remettre a D.ieu. Nous le prions , l’implorons, le louons, pour chacun de nos besoins spirituels et matériel, car tout vient de Lui. La téfila du Chlah Hakadoch est une prière pleine d’amour envers notre Créateur. Qu’Il nous gratifie d’une descendance dans les voies de la Torah, que de générations en générations, nos enfants soient attachés à D.ieu dans leurs voies, dont Il comblera leurs besoins, et pourvoira également, à leur trouver le conjoint approprié. Il est bon de s’amender, et de prendre de nouveaux engagements, ou de renforcer ceux existants, notamment dans les lois de pureté familiale, et éventuellement l’aumône aux pauvres, ce jour. Dans le cas possible, il est bon pour le père de jeûner dès la veille au soir.
 
Prière en phonétique
Ata hou Ado-nay élohénou ‘ad chélo varata ha’olam, véata hou élohénou michébarata ha’olam oumé’olam vé’ad ‘olam ata él. Ouvarata ‘olamkha béguine léhichtémoda’a élahoutakh béémtsa’out toratkha hakdocha, kmo chéamrou raboténou zikhronam livrakha, béréchit, bichvil torah oubichvil Israël, ki hém ‘amékha véna’halatkha achèr ba’harta bahèm mikol haoumot, vénatata lahèm toratkha hakédocha, vékéravtam léchimkha hagadol.
 
  • Vé’al kiyoum ha’olam vé’al kiyoum hatorah ba lanou mimékha Ado-nay élohénou chené tsivouyim. Katavta bétoratkha pérou ourvou, vékatavta bétoratkha vélimadtèm otam èt bénékhèm. Véhakavana bichtéhèn é’hat, ki lo létohou varata ki im lachévèt, vélikhvodkha barata yatsarta af ‘assita, kédé chéniyé ana’hnou vétséétsaénou vetséétsaé kol ‘amékha beth Israël yod’é chémékha vélomdé toratékha.
 
Ouvkhèn avo élékha Ado-nay mélèkh malkhé hamlakhim, véapil té’hinati, vé’énay lékha telouyot ‘ad chété’honéni vétichma’ téfilati léhazmine li banim ouvanot. Végam hèm yifrou véyirbou hèm ouvnéhèm ouvné vénéhèm ‘ad sof kol hadorot, létakhlit chéhèm vaani koulanou ya’askou bétoratkha hakédocha, lilmod oulelaméd lichmor véla’assot oulkayèm èt kol divré talmoud toratkha béahava, véhaèr ‘énénou bétoratékha védabék libénou bémitsvotékha léahava oulyira èt chémékha.
 
  • Avinou av hara’hamane, tèn lékhoulanou ‘hayim aroukim ouvroukhim, mi khamokha av hara’hamim zokhèr yétsourav lé’hayim béra’hamim, zokhrénou lé’hayim nits’hiim, kémo chéhitpalèl avraham avinou lou yi’hyé léfanékha, ouférchou raboténou zikhronam livrakha, béyiratékha.
 
Ki ‘al kèn, bati lévakéch oul’hanène miléfanékha chéyéhé zar’i vézér’a zar’i ‘ad ‘olam zér’a kachère. Véal yimatsé vi ouvzar’i ouvzér’a zar’i ‘ad ‘olam choum pssoul vachémèts, akh chalom véémèt vétov véyachar bé’éné élohim ouv’éné adam, véyiyou ba’alé torah, maré mikra, maré michna, maré talmoud, maré raza, maré mitsva, maré gomlé ‘hassadim, maré midot téroumiyot, véya’avdoukha béahava ouvyira pnimit, lo yira ‘hitsonit, vétèn lékhol guéviya ouguéviya méhèm déy ma’hssora békhavod, vétèn lahèm bériout vékhavod vakhoa’h, vétèn lahèm koma véyofi vé’hèn va’hessed, véyiyé ahava véa’hva véchalom bénéhèm, vétazmine lahèm zivouguim hagounim mizér’a talmidé ‘hakhamim, mizér’a tsadikim, végam zivougam yiyou kémotam kékhol achèr hitpalalti ‘aléhèm, ki zikarone é’had ‘olé lékhane oulékhane.
 
  • Ata Ado-nay yodé’a kol ta’aloumot, oulfanékha niglou matspouné libi, ki khavanati békhol élé léma’ane chimkha hagadol véhakadoch oulma’ane toratkha hakédocha, ‘al kèn ‘anéni Ado-nay ‘anéni, ba’avour haavot hakédochim avraham its’hak véya’akov. Ouviglalam tochi’a banim liyot ha’anafim domim léchorcham, ouva’avour david ‘avdékha régèl révi’i bamerkava, hamchorèr béroua’h kodchékha.
 
Chir hama’alot achré kol yéré Ado-nay haholèkh bidrakhav. Yégui’a kapékha ki tokhèl achrékha vétov lakh. Echtékha kéguéfèn poriya béyarkété vétékha banékha kichtilé zétim saviv léchoul’hanékha. Hiné khi khèn yévorakh gavèr yéré Ado-nay. Yévarékhékha Ado-nay mitsiyone ouré bétouv yérouchalayim kol yémé ‘hayékha. Ouré vanim lévanékha chalom ‘al Israël.
 
  • Ana Ado-nay chomé’a téfila yékouyam banou hapassouk, vaani zot bériti otam amar Ado-nay, rou’hi achèr ‘alékha oudvaray achèr samti béfikha, lo yamouchou mipikha oumipi zar’akha oumipi zér’a zar’akha amar Ado-nay mé’ata vé’ad ‘olam. Yiyou lératsone imré fi véhégyone libi léfanékha Ado-nay tsouri végoali.


Il est bien en plus de faire des dons pour la Torah !


Parrainez



 

Prière en français

Tu es l’Eternel D.ieu avant d’avoir créé le monde, Tu es notre D.ieu celui qui a créé le monde, et Tu es notre D.ieu d’éternité en éternité. Hachem, Tu as créé le monde pour faire connaître Ton existence par l’intermédiaire de Ta sainte Torah, comme le disent nos Sages Zal : « Berechit» (“pour” le rechit, le commencement) … D.ieu a créé le monde pour la Torah et pour Israël » parce qu’il est Ton peuple, celui que Tu as choisi d’entres toutes les nations, a qui Tu as donné Ta sainte Torah et que Tu as rapproché de Ton grand Nom. Et pour le maintien du monde et celui de la Torah, l’Eternel notre D.ieu, Tu nous as donné deux commandements : « Fructifiez et multipliez-vous », et puis « Vous enseignerez (les paroles de torah) à vos enfants ». Le but de ces deux Mitsvot (commandements) et que Tu nʼas pas créé le monde pour quʼil reste vide mais mais bien pour quʼil soit peuplé en Ton honneur ! Tu as créé, façonné et réalisé lʼunivers afin que nous, nos descendants et tous les descendants de Ton peuple connaissent Ton Nom et étudient Ta Torah.
C’est pourquoi D.ieu, Rois des rois, je viens, je Te supplie, et tourne mes yeux vers Toi, jusqu’à ce que Tu me prennes en pitié, et que tu écoutes ma prière en me donnant des fils et des filles. Puissent-ils, eux aussi, croître et se multiplier jusqu’aux dernières générations afin quʼeux, moi et nous tous, nous nous adonnions à Ta sainte Torah d’étudier, d’enseigner, d’observer et d’accomplir tous les préceptes de Ta Torah avec amour. Eclaire nos yeux Ta Torah et attache notre cœur à Tes commandements pour l’amour et la crainte de Ton Saint Nom.
Notre Père, Notre Roi, accorde-nous à tous une longue vie emplie de bénédictions. Qui est comme Toi, Père miséricordieux, Se souvenant de Ses créatures avec compassion pour leur accorder la vie.  Souviens-Toi de nous pour la vie éternelle, comme la prière de Avraham Avinou : « Ah ! Si (mon fils Ichmaël) pouvait survivre devant Toi ! » et nos maîtres ont expliqué, s’il pouvait vivre dans Ta crainte.
Je Te demande et T’implore de m’accorder des descendants purs et intégres, chez lequels on ne trouvera jamais de faille ou de défaut mais uniquement, la paix, vérité, le bien et la droiture aux yeux de D.ieu et aux yeux des hommes. Puissent-ils être des érudits en Torah, instruits en Houmach, Michna, Talmud et Kabbala : quʼils soient exemplaires dans lʼaccomplissement des Mitsvot, dans les actes de générosité et de vertues morales. Pour Te servir avec amour et vénération, et non avec une crainte extérieur. Comble leurs besoins individuels dans la dignité dans la santé, les honneurs et la force. Octroie-leur une haute stature, la beauté, la grâce et la faveur. Que l’amour, la fraternité et la paix règnent parmi eux. Donne-leur de bons époux, nés dʼérudits et de justes, et dotés des mêmes qualités que jʼai sollicitées pour eux.
Toi, Eternel, Tu connais tous les secrets de mon coeur et mes pensées profondes sont devoilées devant Toi. (Tu sais) que toutes mes requêtes ont pour but de sanctifier Ton grand et saint Nom ainsi que Ta Torah. Aussi, Eternel, repond moi par le mérite de nos patriarches : Avraham, Yitshak et Yaakov.
Pour que les pousses ressemblent à leurs racines. Aide les enfants en vertu des patriarches et en vertu de Ton serviteur David, quatrième support du Char divin, qui chante sous ton inspiration divine :
«Cantique des degrés. Heureux celui qui craint l’Eternel et suit Ses voies. Tu te nourriras de tes mains, tu seras heureux et obtiendras le bien véritable. Ta femme sera comme un vigne féconde à l’intérieur de ta maison, tes fils semblables à des plants d’olivier autour de ta table. Voilà comment est béni l’homme qui craint l’Eternel, qu’Il te bénisse de Sion et puisses-tu voir la splendeur de Jérusalem tous les jours de ta vie. Puisses-tu voir les enfants de tes enfants, et que la paix règne sur Israël. De grâce, Eternel, qui écoute la prière, puisse s’accomplir en ma faveur le verset :  Voici Mon alliance avec eux, dit l’Eternel : C’est Mon esprit qui J’ai fait reposer sur toi et Mes paroles que J’ai mise dans ta bouche et elles ne quitteront pas ta bouche ni celles de ta progénitures, ni celles de tes descendants, dit l’Eternel, à jamais … ».
Que les paroles de ma bouche et les réflexions de mon cœur soient agréées devant Toi, Eternel, mon Rocher et mon Sauveur.


Il est bien en plus de faire des dons pour la Torah !


Parrainez



   


Il est bien en plus de faire des dons pour la Torah !


Parrainez



Laisser un commentaire